résidence – #1

IMG_2848

Pendant les prochaines semaines je suis architecte-en-résidence. Chez un autre architecte! Je n’habite pas sur place, je n’agit pas non plus comme l’architecte-sur-place. C’est assez simple: j’occupe un bureau, je fais mes projets, et je dine une fois par semaine avec l’architecte qui m’héberge, Owen Rose, pour échanger sur nos pratiques professionnels.
Nous, les architectes, nous avons rarement une formation en affaires, en gestion, en marketing, en ressources humaines. Et nous voici souvent en train de remplir toutes ces rôles, en même temps que nous oeuvrons à refaire le monde en beauté (tout en respectant les codes et règlements en vigueur, évidemment!). Le défi est de taille, et comme nous ne sommes pas formés en grande majorité pour monter nos bureaux d’architecture, nous hésitons souvent à partager nos pratiques, habitudes et leçons avec d’autres architectes. En gros, le partage n’est pas toujours notre force.
Dans ce contexte, le fait d’accueillir un autre architecte dans son bureau demande une ouverture et une générosité inhabituelle. J’aime bien le petit échange quotidien et les échanges plus philosophiques. Je regarde avec admiration le niveau de communication et d’entraide dans ce petit bureau de quatre personnes. Et moi, je m’excave un espace, j’organise mes choses autour de moi, je fais mes appels. Ensemble nous discutons des autorités municipaux, des portes-moustiquaires, des relations avec les clients, du code. C’est simple, comme je dis, mais ce genre d’échange professionnel est rare – et chargé de potentiel!
La résidence me sert aussi de terrain d’essai des formes de partage professionnel, au quotidien et au long terme. En arrière pensé, une coopérative d’architectes…

Spring cleaning

IMG_2394 copy

Time to renew, refresh, rethink – and time to let go.
office

First, we are letting go of our office space, shared with pleasure, daily collegial exchanges, and occasional collaborations. At the end of May, we disassemble the bright airy workspace we have created and move bravely into the future. In the backs of trucks. To settle in and create new creative places, to find new patterns of daily exchange and interaction.
maquettes

Second, our collection of beautiful, fragile dream homes were packed into a truck and driven to Quebec City on Monday. They are going on to the Laval University architecture school to be exhibited in the fall. Suzanne and I were pleased and relieved that they are travelling to a new temporary home after their successful exhibition at the Maison de l’architecture du Québec. And yet I miss them – their hopeful, slightly crooked, heartfelt presence in the office was a great source of inspiration to me these past months.
maq

As architects we have to let go of each project, first into the hands of the people with the tools, and then into the lives of the people who will occupy the space. In the blink of an eye, we transition from intimates with access to every corner of every room, to visitors or maybe honoured guests, but strangers all the same.

As a packrat, letting go does not come easily to me. Places, people, things – I hoard them all. I like to aim for simplicity and a pared down life, but my bulletin board is covered in odd flyers I found interesting, fortunes from fortune cookies and drawings my kids made when they were smaller.

But new ideas are also a sign of spring. We are exploring the possibilities of combining co-design and job training and self-building to create new housing in abandoned buildings. We are also looking at whether urban gardening and small cooking enterprises can provide opportunities for economic and social integration for new immigrants. I wonder what happens if architects form a work cooperative. And also how to fix a leaking curtain wall, how to make a kitchen airy and functional, and how to create privacy in a dynamic and welcoming office.

Each new project calls on architects to draw out pieces of knowledge, experiences, fortunes and hopes collected in our work and travels. It’s a kind of collage we make up as we go along, adjusting to the particularities of the situation, the people, the site. Maybe it does pay to be a bit of a packrat after all…

spring

La belle visite – et des belles chroniques!

Lundi à l’expo Espace de Rêve/Dream Home nous avons eu une visite spéciale de la Maison du Père, et les observations des visiteurs nous ont bien touchés. Les souvenirs, la belle compagnie, le futur, le possible…

IMG_9916

Mardi, d’une autre point de vue, nous avions étés ravies d’entendre la chronique de Joakim Lemieux à Montréalité sur MaTV, qui a fait un excellent résumé du projet, avec une belle compréhension et de sa raison d’être.

Et finalement, une belle parution dans The Huffington Post ce matin, par Sonia Ghaya.

Expo de rêve!

Nous étions ravies de pouvoir partager les oeuvres de Espace de Rêve/Dream Home lors du vernissage de l’expo mardi soir. L’accueil chaleureux des gens présents nous a rappelé pourquoi ce projet est si important. Pourquoi ces visions et histoires sont une contribution à notre discussion collectif sur l’habitat. Une contribution de pleine coeur.
IMG_9835IMG_9832

Chapeaux à nos partenaires rêveurs: les artistes-participants, plusieurs fièrement présents hier soir; les médiateurs et la direction d’Exeko, nos atomes crochus; les architectes et stagières bénévoles, ces interprètes techniques doués; le YMCA et leurs services communautaires, qui nous ont accueilli à bras ouverts.

L’exposition se poursuit jusqu’au 17 novembre au 1440 Stanley.

…et sur Radio-Canada.

Vernissage espace de Rêve (c)Mailis Burgaud - 01Vernissage espace de Rêve (c)Mailis Burgaud - 20

Vernissage espace de Rêve (c)Mailis Burgaud - 11

Vernissage espace de Rêve (c)Mailis Burgaud - 18

Vernissage espace de Rêve (c)Mailis Burgaud - 32

Vernissage espace de Rêve (c)Mailis Burgaud - 26

Vernissage espace de Rêve (c)Mailis Burgaud - 41

Home

Première des choses, on n’est toujours pas convaincu d’avoir trouvé la traduction parfaite du mot « home » en français. Chez-soi s’approche….et mercredi passé on s’est approché encore plus du coeur de l’idée avec une création collectif dans 6 langues et beaucoup d’images.
IMG_9425 - Version 2

Notre invitation à fabriquer un tapis de bienvenue pour l’exposition des oeuvres d’espace de rêve/dream home a été accueilli à bras ouverts (« my home is your arms »). Les participants, une cinquantaine de passants du centre-ville de Montréal, ont exploré leur vision du chez-soi en mots et dessins.
Un petit moment de réflexion, un soupir, un souvenir de 20 chez-sois, un idée du chez-soi amovible, un questionnement de l’appartenance, des histoires de voyages et déplacement, un évocation d’un atmosphère idyllique….
Image 8

Je suis toujours assommé par ces moments quand les gens qu’on ne connais pas s’ouvrent pour partager un moment de leur monde intérieur. Le concept de « home » semble agir comme déclencheur magique.
IMG_9430 - Version 2

Ma co-équipière Suzanne Doucet et nos partenaires chez exeko ont bien hâte de voir les suites de ce partage lors du vernissage et de l’exposition début novembre. Détails à suivre!